Qu’est-ce qu’un plan numérique ?

GLM accompagne les entreprises en développant leur intelligence opérationnelle et technologique.

Abstract— Cette article décrit de manière générale qu’est-ce qu’un plan numérique ainsi que les principaux aspects à prendre en considération pour assurer le succès de son déploiement.

INTRODUCTION


            Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler des objectifs, des stratégies et de plans numériques comme nouveau levier pour les organisations. Mais, qu’est-ce qu’un plan numérique ? Cette question soulève plusieurs interrogations, surtout pour les entrepreneurs de ce monde qui veulent rester dans la course et évoluer rapidement face aux avancées toujours plus rapide des technologies numériques. Afin de vous signifier l’importance du virage numérique, il est intéressant de souligner que l’Estonie vient d’instaurer des cours de codage informatique dès le primaire! [1]

DISCUSSION

RÉFLEXION STRATÉGIQUE


Ainsi, il est grand temps d’embarquer dans le mouvement, mais pas aveuglément. En effet, le numérique touche l’ensemble des sphères de l’activité humaine [2]. Il est donc primordial d’accorder une période de réflexion avant de faire des démarches d’intensification technologique dans une entreprise. Cette réflexion stratégique doit être de répondre à la question : Quelle est la capacité courante de votre entreprise? [3]. Pour y parvenir un diagnostic technologique doit être réalisé. Ce diagnostic a pour objectif de répondre aux questions suivantes:

        Quel sont les ressources/le capitale numérique(s) de votre entreprise?

        Quel est le contexte numérique (facteurs facilitateurs ou obstacles)

         Quel est le portrait des actifs numériques? (Ordinateur, imprimante, application, logiciels, etc.)

        Quels sont les investissements et le budget annuel alloué au TI [4]

 

Odoo CMS - une grande photo


PLAN NUMÉRIQUE 

Ce plan peut être décrit comme la solution de perfectionnement de la stratégie d’affaires électroniques d’une entreprise [5]. Par conséquent, il doit être conçu et adapté en fonction des besoins des clients et des fournisseurs internes ou externes et aligné avec les objectifs d’affaires de l’entreprise en question [5].

STRUCTURE ORGANISATIONNELLE


Cependant, pour innover, les organisations doivent d’abord et avant tout bénéficier d’une structure adéquate pour favoriser l’innovation. C’est pourquoi, dans le plan numérique, l’intégration technologique n’est qu’une partie des étapes de la planification du virage. Pour faciliter le changement, les entreprises doivent d’abord se placer dans une position qui le favorise, avec des dirigeants ouverts aux changements et suffisamment de ressources pour innover
[4]. Ce positionnement fait référence au concept d’industrie 4.0, correspondant à la nouvelle manière d’organiser les moyens de production d’une entreprise [6]. Contrairement à plusieurs autres approches et technologies favorisant la centralisation de l’information et de la prise de décision, l’industrie 4.0 propose plutôt la décentralisation de l’information et de la prise de décisions pour promouvoir l’innovation dans un groupe [4]. Cette structure holistique permet de faciliter les opérations, le développement et remédier aux problèmes de communications en silos pour améliorer la production [7].

GESTION DU PLAN NUMÉRIQUE


Par la suite, le second défi pour la planification du plan numérique consiste à
« imaginer, envisager, anticiper, de quelle manière ces technologies peuvent se combiner pour transformer les produits, les processus et les services tout en maîtrisant ces technologies » [4].  Pour y parvenir, une entreprise doit être en en mesure de dresser une liste des principales initiatives numériques dans un horizon d’environ trois ans et de faire le lien avec la stratégie d’affaires et les moyens de l’organisation. De plus, la gestion du plan numérique est élément fondamentale pour évaluer l’évolution et la gouvernance du plan numérique. En effet, une grande quantité d’études démontrent que les projets bien planifiés et bien gérés ont deux fois plus de chance d’être complétés avec succès [8]. En ayant planifier les ressources humaines et techniques, en élaborant un plan et un échéancier bien structuré, le succès du déploiement technologique est beaucoup plus probable.

 

CONSULTATION EXTERNE


Ceci étant dit, malgré une grande volonté, en tant que gestionnaire d’entreprise, il est souvent difficile d’avoir un vision externe neutre par rapport à notre compagnie en plus du manque de temps pour réaliser un diagnostic exhaustif. En tant qu’entrepreneur il est pratiquement impossible de prendre un projet de cette envergure et de le faire bien de A à Z. L’une des qualités essentielles des entrepreneurs est de savoir s’entourer des bonnes personnes. En effet, « l’entourage entrepreneurial ainsi que le réseau de ses connaissances jouent un rôle important dans son implémentation en ressources indispensables à sa survie » [9]. On sous-estime souvent la quantité de temps requis non seulement du gestionnaire de projet, mais aussi de la part des employés lors des changements de ce type [4].  Cela dit, faire appel à un consultant externe peut être un atout important tout au long du processus. Non seulement, va-t-il vous accompagnez dans les différentes étapes, mais un consultant externe aide aussi à se poser les bonnes questions [10]. L’indépendance à la fois financière, administrative, politique et émotionnelle du consultant est un élément central du conseil puisqu’elle permet de « regarder l’organisation avec

« fresh eyes», et de produire des informations objectives sur sa situation » [11]. 

Finalement, l’accumulation d’expériences provenant d’organisations diverses et les connaissances approfondies dans le domaine, permettent aux consultants d’adapter leurs démarches en fonction des circonstances et des besoins du client [11]. 

 

 

MOT DE LA FIN

 

« Il faut prendre le changement par la main avant qu'il ne vous prenne à la gorge »

 

Winston Churchill

 

RÉFÉRENCES

[1]     CHAMPEAU, Guillaume, Des cours de programmation obligatoire dans les écoles en Estonie. Numerama, Humanoid, Adresse URL : https://www.numerama.com/magazine/23615-des-cours-de-programmation-obligatoires-a-l-ecole-en-estonie.html

[2]     BLANC, Michelle.(2018) De l’urgence d’un plan pour bénéficier positivement de l’économie numérique. Huffpost. Édition QC.

[3]     BOIRE, Bernard, Capsule conseil PME 2.0, PME numérique, CEFRIO, Adresse URL : http://www.pmenumerique.ca/capsule-conseils-de-nos-experts/

[4]     ÉQUIPE DE PROJET, CEFRIO. GARTNER (2017),ÉCONOMIE SOCIALE 2.0 CAP VERS LE NUMÉRIQUE, Principal partenaire financier Portrait de l’utilisation des technologies numériques dans les entreprises d’économie sociale du Québec. CÉFRIO, Adresse URL : http://www.pmenumerique.ca/media/1435/cefrio_econo_sociale-final_low.pdf

[5]     EVOLIA (2018). Plan stratégique numérique, élaborer votre stratégie numérique. Optimation numérique. Adresse URL : https://evollia.com/diagnostic-numerique/plan-de-strategie-numerique/

[6]     GOUVERNEMENT DU QUÉBEC,(2018), Industrie 4.0 : origine et définition, Économie, science et innovation, Québec, Adresse URL : https://www.economie.gouv.qc.ca/objectifs/ameliorer/guides-et-outils/page/guides-et-outils-22009

[7]     CISCO,(2016) Communication Structures for Industry 4.0, Cisco, Adresse URL :  Public, https://www.cisco.com/c/dam/en_us/solutions/trends/iot/docs/communication-structures-so.pdf

[8]     RONDEAU, Alain (2007). La mise en œuvre du changement stratégique Quelques avancées dans la connaissance. Présentation faite dans le cadre des séminaires du Centre d’études en transformation des organisations HEC, Centre d’études en transformation des organisations HEC Montréal

[9]     OMRANE, Amina & FAYOLLE, Alain & ZERIBI BEN-SLIMANE, Olfa. (2011). Les compétences entrepreneuriales et le processus entrepreneurial : une approche dynamique. La Revue des Sciences de Gestion, Direction et Gestion n° 251 – Ressources humaine

[10]   HEC, Carrière en consultation , HEC Montréal 2018, Adresse URL : http://www.hec.ca/service_gestion_carriere/etudiants/decouvrez_carrieres/c_consultation.html#39730

[11]   THIBAULT.(2007) Le recours au conseil externe en management : opportunite d’innovation ? -proposition d’un modele theorique, 1455, Adresse URL : http://www.strategie-aims.com/events/conferences/4-xxeme-conference-de-l-aims/communications/1455-le-recours-au-conseil-externe-en-management-opportunite-d-innovation-propostion-d-un-modele-theorique/download